Comment bien choisir votre raboteuse ?

Les travaux de menuiserie et d’ébénisterie exigent une rigueur irréprochable et une précision à toute épreuve. Et tout bon menuisier le sait, un bon résultat ne s’atteint pas sans le bon outillage. Dans ce domaine tout particulièrement, les marques de toutes origines se battent à coup d’innovations pour vous faire préférer leurs produits à ceux de leurs concurrents, ce qui entraîne la plupart du temps une large confusion entre tous les modèles de raboteuses présenter sur le marché. Il est en effet de plus en plus dur de trouver la raboteuse adapté à la fois à ses besoins, à son budget et à ses exigences, d’autant plus lorsque l’on est débutant en menuiserie. C’est donc pourquoi nous avons décidé de expliquer comment bien choisir votre raboteuse afin que celle-ci vous offre toute la satisfaction dont vous rêviez et qu’elle vous permette d’atteindre tous les buts que vous vous serez fixés.

En visitant raboteuse.org, vous trouverez donc tous les conseils nécessaires pour réaliser le meilleur choix qui soit pour vous, en fonction des différents projets que vous pouvez avoir. Que vous soyez un ébéniste débutant ou un menuisier artisan, vous trouverez forcément le modèle qu’il vous faut, et ce au meilleur prix. Nous avons en effet testé plusieurs raboteuses différentes, en avons étudié chacune de leurs caractéristiques, allant de leur apparence globale à leur facilité d’utilisation en passant par leur ergonomie ou bien encore leur qualité de conception par exemple, afin que vous sachiez tout de ces modèles. Il ne fait donc nul doute qu’après votre visite, vous saurez avec assurance quel est le modèle qui vous convient le mieux.

Bosch Professional 0601594003 Rabot GHO 15-82 (2)

Nous allons donc vous présenter les différents types de raboteuses, les critères à prendre en compte dans l’achat d’un tel appareil et vous conseilleront également sur le type de produit qui peut vous convenir en fonction de vos différents projets. En respectant scrupuleusement chacun de nos conseils, vous vous assurerez donc de trouver votre raboteuse idéale, celle que vous aimerez utiliser encore et encore et dont vous ne pourrez plus vous passer. Enfin, nous attirerons votre attention sur quelques détails à prendre en compte pour l’achat d’une raboteuse, dans le but vous assurer que celle que vous avez choisie est bien en accord avec vos besoins.

Les différents types de raboteuses

Lorsque vous commencerez votre recherche, vous constaterez forcément que de très nombreuses références existent dans le domaine des raboteuses, et qu’elles sont bien souvent toutes plus différentes les unes que les autres. Les tarifs, eux, vont d’une simple dizaine d’Euros à plus de 300€, ce qui complique encore un peu plus les choses, d’autant plus que le produit le plus cher n’est pas forcément celui qui vous conviendra le plus. C’est pourquoi, avant de vous lancer dans la recherche d’une raboteuse, il est primordial que vous identifiiez précisément vos besoins et vos attentes d’un tel produit. Listez par exemple quels travaux vous souhaitez réaliser à court et moyen terme, identifiez objectivement votre niveau en menuiserie ou ébénisterie et fixez vous un budget à ne dépasser sous aucun prétexte. Une fois que ces éléments auront été identifiés, vous y verrez beaucoup plus clair, et saurez lequel des deux types de rabots présentés ci-dessous est le plus en accord avec vos exigences.

Les rabots manuels

Les rabots manuels sont des outils d’apparence très simple qui ont véritablement révolutionné leur secteur en permettant à chaque menuisier de travailler le bois avec une précision qui était jusqu’alors impossible à obtenir. La plus vieille utilisation que l’on en connaisse remonte au temps des pharaons Égyptiens, une civilisation qui a vu le jour au troisième millénaire avant Jésus-Christ. Depuis, cet outil a certes évolué, mais son essence même est restée, à un tel point que les rabots manuels d’aujourd’hui sont très semblables à ceux de l’antiquité, à la différence près que leur qualité de conception est beaucoup plus acceptable aujourd’hui qu’elle ne l’était à l’époque. Rares sont les objets qui ont traversé les âges en gardant leur style d’origine, mais le rabot en fait partie.

Les rabots manuels sont donc surtout des appareils de précision qui sont principalement utilisés par les artisans et les amateurs qui veulent sculpter le bois pour en faire ressortir tout son charme. Ils peuvent être utilisés pour dégrossir certaines pièces, pour en aplanir d’autres ou bien encore pour créer des inserts décoratifs, le tout en gérant au millimètre près chaque action. Il est cependant utile d’avouer qu’avant d’obtenir des résultats probants, de nombreuses heures d’entraînement seront nécessaires pour appréhender ces produits, qui nécessitent à la fois de la force et de la précision, ce qui en soit, est un mélange particulièrement complexe.

De plus, les rabots manuels nécessitent beaucoup d’entretien, que ce soit de la structure même ou bien encore de la lame par exemple. Un modèle tel que le Stanley 112136 est l’un des plus résistants qui soient, puisque la marque, qui fait partie des leaders dans son domaine, a souhaité proposé un appareil capable de résister à plusieurs dizaines d’années d’utilisation. Cependant, pour faire honneur à la marque et ne plus avoir à acheter de nouveau rabot manuel par la suite, il faudra immanquablement que vous aiguisiez la lame après chaque utilisation, que vous dépoussiériez le produit et que vous le rangiez à l’abris de la poussière et de l’humidité. Concrètement, un rabot manuel permet de travailler le bois avec d’anciennes méthodes qui ont largement fait leurs preuves, et permet également d’obtenir des résultats qui ne seraient malheureusement pas possibles avec les raboteuses électriques.

Stanley 112136

Les raboteuses électriques

Les raboteuses électriques, elles, sont beaucoup plus récentes que les rabots manuels puisqu’elles ont été créées en 1958 par Makita, une célèbre marque d’outillage d’origine Japonaise. Depuis, ces appareils prennent souvent la place des rabots manuels du fait qu’ils offrent de nombreux avantages qui ont largement simplifié la vie des menuisiers. Ils permettent en effet d’obtenir des résultats très rapides en ne fournissant qu’un minimum d’efforts puisque comme pour tout équipement électroportatif, un rabot électrique n’a besoin que d’être guidé et il s’occupe du reste.

De plus, l’un des critères qui a beaucoup joué en faveur vient du fait qu’un tel appareil ne coûte pas forcément plus cher qu’un rabot manuel, mais il fait effectivement gagner beaucoup de temps. Il a été estimé que le travail réalisé en dix heures par un rabot manuel peut être fait en 30 minutes par un rabot électrique. L’efficacité de ces produits est telle qu’il est tentant de laisser de côté les rabots manuels au profit de ces nouveaux accessoires. Pourtant, bien qu’ils soient puissants et rapides, ces produits n’offrent généralement pas les mêmes résultats que leurs ancêtres. D’un côté, il est évident qu’un tel appareil offre une fiabilité beaucoup plus exceptionnelle, et que son utilisation ne demande que très peu de connaissances et compétences dans le domaine de la menuiserie et de l’ébénisterie. De plus, du fait que peu d’efforts sont à fournir, vous ne vous sentirez pas fatigué après une longue séance de travail comme cela pouvait être le cas autrefois.

Cependant, ces appareils qui sont surtout utilisés pour aplanir des surfaces comme des bas de portes par exemple, ne laissent pas vraiment la place à une précision au millimètre près. Les raboteuses électriques sont donc généralement utilisées pour tout ce qui touche de près ou de loin au gros oeuvre, mais pour le reste, si vous souhaitez sculpter le bois, y intégrer quelques décors que ce soit, alors un rabot manuel vous sera indispensable. Il vous appartient donc d’identifier quel type d’utilisation vous souhaitez faire de votre rabot, mais gardez à l’esprit qu’un rabot manuel et un rabot électrique sont deux types d’appareils totalement complémentaires pour certains travaux.

Quels sont les critères à prendre en compte ?

Quel que soit le type de rabot que vous choisirez, manuel ou électrique, vous devrez dans tous les cas tenir compte de certains critères dont dépendent tout particulièrement la qualité du résultat que vous obtiendrez, et donc votre satisfaction. En effet, bien que les différents modèles proposent tous des caractéristiques spécifiques, il est essentiel que vous portiez votre attention sur les critères ci-dessous. De plus, si vous trouvez un produit qui n’énumère pas les prochains détails, il est préférable que vous passiez votre chemin puisque cela peut dans certains cas signifier que la marque n’est pas totalement honnête quant aux performances de son appareil.

La largeur de rabotage

La largeur de rabotage est généralement exprimée en millimètres et tourne autour de 8 centimètres dans la plupart des cas. Celle-ci vous indique donc la largeur de coupe que vous obtiendrez en utilisant votre nouvel appareil. Il est important de noter que cette largeur de rabotage n’est pas personnalisable. Vous ne pourrez effectivement pas l’augmenter, ni la diminuer, ce qui peut poser quelques problèmes dans certains cas. Autre précision, les rabots manuels disposent généralement d’une largeur plus faible (environ 40 millimètres) alors que les raboteuses électriques doublent cette largeur. C’est pourquoi il se peut que vous ayez besoin de ces deux types de rabots afin d’atteindre efficacement les objectifs que vous vous êtes fixés.

Dans certains cas, vous trouverez avec votre raboteuse une butée parallèle. Cet accessoire a une apparence trompeuse dont il faut se méfier puisqu’il est facile de penser qu’elle sert à diminuer la largeur de rabotage. Cependant, elle n’a qu’une fonction, vous aider à faire avancer votre appareil en ligne droite, il ne s’agit donc pas d’un équipement destiné à raboter sur une largeur inférieure.

La profondeur de coupe

Cette caractéristique est l’une des plus importantes à prendre en compte puisque d’elle dépendront à la fois votre confort d’utilisation mais aussi la qualité du travail effectué. En effet, si vous prévoyez de raboter une planche par exemple, et que vous souhaitez la diminuer de moitié, il vous faudra réaliser plusieurs passages afin d’arriver à vos fins, ce qui est loin d’être optimal et ce qui s’avérera particulièrement chronophage. Concrètement, selon l’appareil que vous sélectionnerez, vous bénéficierez d’une profondeur de coupe allant de 2 millimètres à plus de 20 millimètres pour les plus performants d’entre eux. Cet indicateur étant particulièrement important, il est nécessaire que vous étudiiez au préalable le type de travaux que vous projetez de réaliser.

Il est également bon de savoir que si certains rabots affichent une profondeur de coupe standard, celle-ci signifie donc qu’il s’agit d’une profondeur de deux millimètres. Autre chose, certaines raboteuses sont dotées d’une profondeur de coupe fixe tandis que d’autres, plus ergonomiques, vous permettent d’ajuster cette profondeur. Par exemple, la raboteuse électrique filaire Bosch 06032A4100 dispose de cette option qui vous permet d’obtenir une profondeur de coupe, aussi appelée profondeur de feuillage, allant de 2 à 8 millimètres, ce qui permet d’envisager beaucoup plus de sortes de projets.

Cette profondeur se règle de deux façons selon l’appareil que vous achèterez. En effet, certains modèles vous seront livrés avec une clé que vous utiliserez directement sur le sabot pour plus ou moins incliner la lame. Cette option est peu pratique, il est vrai, et peut parfois de dérégler lors de l’utilisation. A contrario, d’autres modèles sont beaucoup plus faciles à régler puisqu’il suffit de tourner une mollette placée sur l’avant de l’appareil pour obtenir la profondeur exacte souhaitée, et vous n’avez aucun risque qu’elle ne se dérègle.

Bosch 06032A4100 (2)

Le poids de l’appareil

Le poids de l’appareil en lui-même est évidemment l’un des critères qui joue le plus en faveur de l’ergonomie d’une raboteuse puisque logiquement, plus il sera élevé, et plus il sera difficile à manipuler. En général, les rabots sont utilisés à la fois pour des travaux de précision, et des travaux de longue durée, il est donc essentiel que vous puissiez manœuvrer votre nouvel équipement très simplement sans avoir à fournir d’efforts surhumains.

Du côté des rabots manuels, vous n’avez que très peu de soucis à vous faire puisque leur poids total est généralement inférieur à un kilogramme, ils sont donc quasiment tous très facilement manipulables. En revanche, méfiez vous tout de même des références trop légères qui peuvent parfois être synonymes de mauvaise qualité de fabrication, et donc s’avérer être particulièrement fragiles. Dans tous les cas, privilégiez un produit dont la structure est métallique, ce qui vous garantira une meilleure sérénité.

Enfin, en ce qui concerne les raboteuses électriques, le poids est beaucoup plus variable et peut aller d’environ deux kilogrammes à plus de 6 kilos. La différence allant du simple au triple, il est donc normal que vous examiniez votre capacité à manipuler de tels poids. un appareil de deux kilos ne posera de problèmes qu’à peu de personnes puisqu’il sera facile à utiliser sans pourtant être trop fatiguant. Vous pourrez même l’utiliser en hauteur si besoin ou sur le côté d’un élément sans ressentir de réelle douleur musculaire ou articulaire. En revanche, les appareils plus lourds, mais généralement plus perfectionnés, nécessitent davantage d’efforts que tout le monde ne sera pas capable de fournir, ou alors de façon très ponctuelle. Assurez vous donc d’être capable de manipuler une charge équivalente au poids de la raboteuse qui vous intéresse avant de la commander.

La structure de la semelle

Enfin, la structure de la semelle représente elle aussi un critère dont il est impératif d’en évaluer la qualité au préalable, sans quoi vous pourriez connaître quelques déboires vous menant immanquablement à une insatisfaction. En effet, que vous utilisiez votre rabot sur du PVC, du bois ou bien encore du placoplâtre par exemple, vous aurez forcément besoin que votre appareil glisse parfaitement sur cette matière, ce qui engendrera donc une qualité de coupe parfaite et des efforts minimisés. En général, les semelles peuvent être de deux sortes différentes.

Les rabots avec une structure en acier sont les plus solides qui soient. Elles pèsent certes plus lourd, mais elle ne risquent pas d’être abîmées par la matière qu’elles traitent. En revanche, elles ont un inconvénient de taille qui est celui d’être particulièrement sensibles à l’oxydation. Si effectivement elles avaient le malheur de rouiller du fait qu’elles sont rangées dans un endroit humide, alors votre raboteuse deviendrait tout simplement inutilisable, et la changer revient à un tarif quasiment égal à l’achat d’un nouvel appareil. Ces semelles en acier doivent donc être très soigneusement nettoyées et rangées afin de pouvoir conserver toutes leurs propriétés.

Certaines raboteuses en revanche, comme la Triton 366649, sont équipées d’une semelle de matière métallique également, mais en magnésium. Cette matière a elle aussi ses avantages et ses inconvénients. D’un côté, elle est plus légère, donc plus facile à manipuler, et elle est moins sujette à la rouille, bien qu’elle nécessite tout de même que vous en preniez le plus grand soin possible. De plus, sa glisse est parfaite sur n’importe quelle matière, ce qui représente en soit un avantage de taille. En revanche, le magnésium est beaucoup plus fragile, et une chute de votre raboteuse par accident pourrait tout simplement engendrer une casse irrémédiable de cette semelle, dans quel cas il vous serait obligatoire de vous procurer un nouvel appareil, ce qui peut représenter une dépense dont vous vous seriez bien passé.

Triton 366649 (2)